Punir un chien : oui, mais pas n’importe comment !

Punir un chien : oui, mais pas n’importe comment !

Punir un chien : oui, mais pas n’importe comment !
Punir un chien

Dans les mauvaises éducations canines, on retrouve deux extrêmes. D’un côté, il y a les personnes un peu brutes qui violentent l’animal et lui crient dessus dès qu’il commet un acte non souhaité. Puis de l’autre, des maîtres acceptent tout et vont essayer de parler au chien pour qu’il comprenne que son comportement n’est pas le bon. Punir un chien doit se faire d’une certaine façon…

Un bon dressage du chien prend en compte ses besoins et sa façon d’apprendre sans tomber dans ces extrémités.

Un chien est sensible, mais n’est pas un humain

Crier, vociférer, faire de grands gestes… Le chien le voit et l’entend, mais finit la plupart du temps complétement effrayé. Il se bloque alors et ne comprend absolument pas le message que l’on souhaite lui faire passer. De plus, les gestes n’étant pas forcément cohérents, il n’y a aucune logique à comprendre.

À l’inverse, parler au chien comme s’il s’agissait d’un enfant signifie que le maître n’a pas compris qu’un chien n’a pas les mêmes capacités intellectuelles qu’un humain. Il assimile des mots, il ressent les émotions de son maître, mais il ne possède pas la faculté d’enregistrer des phrases ou beaucoup d’expressions différentes.

Le juste milieu est la clé à rechercher.

Punir un chien de manière juste et expliquée

Quand vous donnez une punition, elle doit toujours être proportionnelle à sa bêtise. Ainsi, si votre chien grogne agressivement sur un passant, vous pouvez déclencher une stimulation s’il porte un collier de dressage autour de son cou. Par contre, s’il ne vous écoute pas quand vous lui dites de descendre, un geste aussi violent n’est pas nécessaire. Insistez avec sévérité dans la parole et joignez le geste en le portant et en le posant sur le sol.

Chaque punition effectuée doit être accompagnée de la voix. Il ne s’agit pas de lui dire : « Ce n’est pas bien, il ne faut pas uriner sur le sol », mais de lui dire un ferme « non » et de lui indiquer le méfait. Si vous avez cette cohérence, il finit rapidement à discerner ce qui est permis ou non. La meilleure preuve sera quand vous le verrez fuir votre regard ou marcher tête baissée quand il vient de commettre une bêtise que vous n’avez pas encore constatée. Oui, le chien est un très mauvais cachotier !

À noter qu’il ne faut jamais oublier qu’un chien n’a pas la même notion de temps. La punition doit donc être immédiate. Si vous rentrez du travail, qu’il a détruit votre pot de fleur six heures avant, il ne fera jamais le rapprochement entre la punition et ce méfait. C’est frustrant pour le maître, mais c’est ainsi qu’il faut réagir pour punir un chien.

Punir un chien : oui, mais pas n’importe comment !

Bienvenue : -10% offert sur votre 1ère commande pour vous. Punir un chien : oui, mais pas n’importe comment ! Bienvenue Punir un chien : oui, mais pas n’importe comment !

Merci d'avoir rejoint l'univers chic de la boutique mode pour chien DogLoveDesign.com ! Votre Toutou va devenir une star des réseaux !

Créez votre compte, inscrivez-vous à la newsletter et profitez immédiatement de 10% de réduction sur votre commande. Votre e-mail* *Champ obligatoire

We don’t spam! Read our privacy policy for more info.

Laisser un commentaire